Taxonomie des Procaryotes
Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes
         
Bacteroidia, Classe I des Bacteroidetes: Phylum BXXII du Domaine Bacteria
  CI. Methanobacteria
CII. Methanococci
CIII. Methanomicrobia
  CIV. Halobacteria
CV. Thermoplasmata
CVI. Thermococci
CVII. Archaeoglobi
CVIII. Methanopyri
CIX. Nanoarchaeota
AIV. Nanoarchaeota
AV. Thaumarchaeota
 
   
   
   
   
    OVI. Rhizobiales
    OVII. Kordiimonadales,
OVIII. Parvulaculales
OIX. Sneathiellales
  CII. Beta-Proteobacteria
   
   
 
   
    OIII. Xanthomonadales
OIV.Cardiobacteriales
   
   
   
   
   
 
   
   
    OIV.Desulfomonadales
OV.Desulfarcales
   
   
 
   
   
  CVI. Zeta-Proteobacteria
 
    OI_1. Clostridiales
    OI_2. Clostridiales
    OII. Thermanaero-bacteriales
    OIII.Halanaerobiales
OIV.Natranaerobiales
  CII. Negativicutes
 
    OI. Bacillales
    OII. Lactobacillales
  CIV. Thermolithobacteria
  CV. Erysipelotrichi
  SCI. Acidimicrobidae
SCII. Rubrobacteridae
SCIII. Coriobacteridae
  SCIV. Actinobacteridae
SOI. Actinomycinae
SOII. Micrococcinae
  SOVII.Corynebacterinae
SOVIII.Micromonosporinae
  SOIX. Propionibacterinae
SOX. Pseudocardinae
  SOXI. Streptomycinae
SOXII.Streptosporanginae
  SOXIII. Frankinae
SOXIV. Glyomicinae
SOXV. Catelunisporinae
  OII. Bifidobacteriales
SCV. Nitriliruptoridae
 
 
 
 
BXXVIII. Caldiserica
BXXIX. Elusimicrobia
BXXX. Armatimonadetes
   

















1. Propriétés du Phylum

2. Taxonomie


Phylum BXXII. Bacteroidetes

Classe I. Bacteroidia

Ordre I. Bacteroidales

Famille I. Bacteroidaceae: Bacteroides, Acetofilamentum, Acetomicrobium, Acetothermus, Anaerorhabdus, Capsularis

Famille II. Rikenellaceae : Rikenella, Alistipes

Famille III. Porphyromonadaceae : Porphyromonas, Barnesiella, Butyricimonas, Dysgonomonas, Odoribacter, Oribaculum, Paludibacter, Parabacteroides, Petrimonas, Proteiniphilum, Tannerella

Famille IV. Prevotellaceae : Prevotella, Hallella, Paraprevotella, Xylanibacter

Famille V. Marinilabiliaceae : Marinilabilia, Alkaliflexus, Anaerophaga, Geofilum, Mangroviflexus, Natronoflexus

Bacteroidales non classées : Phocaeicola, Sunxiuqinia

Bacteroidia non classées : Prolixibacter

Classe II. Flavobacteria
Classe III. Sphingobacteria
Classe IV.
Cytophagia

Bacteroidetes non classées


3. Description des genres


Phylum BXXII. Bacteroidetes

Classe I. Bacteroidia

Ordre I.Bacteroidales

Fonctions: fermentaires, parfois homoacétogènes
Morphologie: bâtonnets
Croissance: anaérobies stricts, principalement mésophiles
Nutrition: chimio-organotrophes, les homoacétogènes sont hydrogénotrophes
Habitat: rumen, digesteurs

.

Famille I. Bacteroidaceae

Bacteroides (G. bacterum, bâtonnet; G. idus, forme)

Bâtonnets non mobiles ou mobiles par flagelles péritriches. Fermentent les sucres en succinate, acétate, lactate, formate ou propionate avec parfois des alcools à courte chaîne. De l'isobutyrate et isovalérate sont produits sur peptone avec obligatoirement du butyrate. Selon les conditions de culture, le polymorphisme cellulaire est plus ou moins accentué: présence de renflements centraux ou terminaux, de vacuoles, de filaments. Les cellules sont en général plus longues en milieu liquide; elles sont plus larges sur sucre que sur peptone. De nombreuses espèces exigent l'hémine et plus rarement la vitamine K comme facteurs de croissance. Ces organismes se rencontrent dans la cavité buccale et le tractus digestif de l'homme, des animaux et des insectes et les eaux usées. Certaines espèces sont pathogènes. ADN: 28-61 mol % G+C. Le genre renferme vingt-six espèces, dont l’espèce type Bacteroides fragilis qu'on retrouve comme constituant normal de la microflore intestinale de l'homme (1 %) et dans les infections de tissus mous. Plusieurs nouvelles espèces cellulolytiques ont été décrites.

Acetofilamentum

Bâtonnets droits (0,2-0,3 x 2-8 microns) non mobiles, Gram négatif. Peuvent former des longs filaments. Anaérobies stricts, chimio-organotrophes. Croissance dépendante de la présence d’extrait de levure et sucres ou acides aminés. Mésophiles (opt. 35-38 °C, gamme 25-40 °C), neutrophiles (opt. 7,3-8, gamme 6,5-9) ou légèrement alcaliphiles. Homoacétogènes, le glucose est fermenté en acétate, CO2 et H2. ADN: 47 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’eaux d’égoût, Acetofilamentum rigidum

Acetomicrobium

Bâtonnets droits effilés (0,8 x 2-3 microns), en paires ou courtes chaînes, mobiles par un flagelle subpolaire ou quelques flagelles latéraux. Hydrolysent amidon, caséine et tributyrine. Croissance thermophile. Homoacétogènes, fermentent 1 glucose en 2 acétate + 2 CO2+ 4 H2. Des traces d'acides gras volatils sont formées sur milieu complexe. ADN: 47 mol % G+C. Deux espèces dont Acetomicrobium flavidum (L. flavidus, jaunâtre) isolée d'un digesteur thermophile d'eau usée.

Acetothermus

Bâtonnets droits (0,5 x 5-8 microns), isolés ou en paires, non mobiles, Gram négatif. Anaérobies stricts chimio-organotrophes. Croissance optimale entre 50-60 °C et pH 7-8. Auxotrophes pour l’extrait de levure et la peptone. Utilisent les hexoses. ADN: 62 mol % G+C. Une espèce homoacétogène thermophile isolée d’une eau d’égoût, Acetothermus paucivorans

Anaerorhabdus

Bâtonnets courts (0,3-1,5 x 1-3 microns), pléomorphes (formes en Y), isolés, en paires ou courtes chaînes, non mobiles, Gram négatif. Anaérobies stricts non saccharolytiques, fermentant faiblement quelques sucres en acétate et lactate. Croissance optimale à 30-37 °C (25-< 45 °C). ADN: 34 mol % G+C. Une espèce isolée d’abcès pulmonaires et intestinaux, Anaerorhabdus(ex-Bacteroides)furcosa. Rarement isolés des fécès de l’homme et du porc.

Capsularis = Bacteroides

.

Famille II. Rikenellaceae

Rikenella (Institut Riken, Japon)

Petits bâtonnets aux extrémités pointues (0,15-0,3 x 0,3-1,5 microns), non mobiles, Gram négatif. Une espèce, Rikenella microfusus.

Alistipes (L. ali, l'autre; L. stipes, bâtonnet)

Bâtonnets flexibles, droits à légèrement incurvés,  à extrémités rondes (0,3-0,5 x 0,9-3 microns), isolés ou en paires, non mobiles, non sporulés, occasionnellement renflés à une extrémité. Ne survivent pas après incubation à 80°C pendant 10 min.  Anaérobies stricts. Chimio-hétérotrophes, croissance faible sur bouillon même en présence de vitamines. Formation de traces de succinate, acétate, isovalérate et propionate avec parfois de très petites quantités de lactate, isobutyrate et butyrate. Gélatine liquéfiée. Croissance optimale à 37°C (25-45°C). ADN : 55-57 mol % G+C. Deux espèces isolées de fécès, échantillons cliniques de mouton, sol de ferme ou tube digestif de l'homme, dont Alistipes (ex Bacteroides putredinis

.

Famille III. Porphyromonadaceae

Porphyromonas (G. porphyreos, pourpre)

Bâtonnets ou coccobacilles (0,5-0,8 x 1-3,5 microns -> 6 microns), non mobiles, Gram négatif. Colonie noire par production de photohème. Anaérobies. Croissance stimulée par peptone, Trypticase et extrait de levure. Utilisent quelques acides aminés. Température optimale de croissance 37 °C. Produits de fermentation majeurs: butyrate et acétate. ADN: 46-54 mol % G+C. Douze espèces, dont Porphyromonas asaccharolytica.

Barnesiella

Bâtonnets (0,8-1,6 x 1,7-11 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie grise, circulaire, entière, légèrement convexe et lisse, de 1-2 mm de diamètre. Anaérobies stricts chimio-organotrophes, catalase et oxydase négatives. Saccharolytiques. Croissance inhibée par 20 % de bile. Utilisent plusieurs sucres avec production d’acide (acétate et succinate) sur certains sucres. Hydrolysent l’esculine et la gélatine. Quinone respiratoire majeure MK-11 et MK-12. ADN : 52 mol % G+C. Une seule espèce isolée du cœcum de poulet, Barnesiella viscericola.

Butyricimonas (L. acidum butyricum, acide butyrique )

Bâtonnets (1 x 1,5 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie circulaire, entière, faiblement convexe, lisse, opalescente à jaune, de 0,5-1 mm de diamètre. Anaérobies stricts chimio-hétérotrophes. Saccharolytiques. Produits de fermentation du glucose : butyrate et isobutyrate avec de faibles quantités d’acétate, propionate et succinate. Croissance inhibée par 20% bile. Produisent indole et hydrogène ; n’hydrolysent pas l’esculine. Quinone respiratoire majeure MK-10. ADN : 46-47 mol % G+C. Deux espèces isolées de fécès de rat, dont Butyricimonas synergistica.

Dysgonomonas

Coccobacilles à bâtonnets courts, non mobiles, Gram négatif. Auxotrophes anaérobies facultatifs. Croissance microaérophile. Oxydase négative, catalase variable. Fermentation du glucose en acide sans gaz. ADN: 38 mol % G+C. Deux espèces isolées de spécimens cliniques humains, dont Dysgonomonas gadei.

Odoribacter (L. odor, odeur)

Cellules fusiformes non mobiles, non sporulées, Gram négatif. Colonie pigmentée après plus de 7 jours d'incubation à 37°C sur milieu au sang. Anaérobies stricts catalase positive. Deux espèces pathogènes impliquées dans la plaque dentaire dont l'espèce type reclassée du genre Bacteroides, Odoribacter splanchnicus.

Oribaculum = Porphyromonas

Paludibacter  (L. palus, -udis, marais)

Bâtonnets courts (0,5-0,6 x 1,3-1,7 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Extrémités rondes à légèrement effilées ; formation occasionnelle de cellules alongées isolées ou en chaînes. Des cellules sphériques peuvent apparaître après stokage à 4°C. Anaérobies stricts chimio-organotrophes, catalase et oxydase négatives. Utilisent plusieurs sucres avec production d’acétate et propionate comme produits majeurs et succinate comme produit mineur. Hydrolysent l’esculine. Quinone respiratoire majeure MK-8(H4). Croissance optimale à 30°C (15-35°C), pH 6,6 (5-7,6) et 0-5 g/l de NaCl. ADN : 39 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un sol de rizière au Japon, Paludibacterpropionicigenes.

Parabacteroides

Bâtonnets (0,8-1,6 x 1,2-12 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie grise, circulaire, entière et légèrement convexe, lisse, de 1-2 mm de diamètre. Anaérobies stricts chimio-organotrophes, saccharolytiques avec production majeure d’acides acétique et succinique. Croissance non inhibée par 20% de bile. Hydrolysent l'esculine. Quinones respiratoires principales : MK-9 et MK-10. ADN : 43-46 mol % G+C. Trois espèces isolées de fécès humains, dont Parabacteroides distasonis.

Petrimonas  (L. petra, rocher, pierre)

Bâtonnets (0,7-1 x 1,5-2 microns), isolés ou en paires, non sporulés, Gram négatif. Anaérobies stricts, chimio-hétérotrophes. Fermentent les sucres et quelques acides organiques. Production d’acétate, H2 et CO2 par fermentation du glucose. Exigent la tryptone. Croissance stimulée par l ‘extrait de levure et le soufre élémentaire. Réduisent le soufre en sulfure et le nitrate en amonium. Quinone majeure MK-8. Croissance optimale à 37-40°C (15-40°C), pH 7,2 et 0 g/l de NaCl (0-40 g/l). ADN : 41 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un puits de pétrole canadien, Petrimonas sulfuriphila.

Proteiniphilum  (L. proteinum, protéine ; G. philos, aimant)

Bâtonnets (0,6-0,9 x 1,9-2,2 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie blanche, translucide, circulaire, entière et légèrement convexe, de 1,5 mm de diamètre. Anaérobies stricts chimio-organotrophes, catalase et oxydase négatives. Protéolytiques. Utilisent l’extrait de levure et la peptone avec production d’acides acétique et propionique. Croissance inhibée par 20% de bile. Croissance optimale à 37°C et pH 7,5-8 (6-9,7). ADN : 47-49 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un digesteur UASB traitant les eaux usées d’une brasserie, Proteiniphilum acetatigenes.

Tannerella  (Anne C.R. Tanner, microbiologiste américaine)

Cellules fusiformes (0,3-0,5 x 1-30 microns), non mobiles, Gram négatif. Colonie rose pâle, circulaire, entière et légèrement convexe. Anaérobies stricts fermentant les sucres en acétate, butyrate, isovalérate, propionate et phényl-acétate avec de faibles quantités d’isobutyrate et de succinate. Catalase négative. Croissance inhibée par 20% de bile. Hydrolysent l’esculine. Positifs pour les activités de l’a- et la b-glucosidase, l’a-fucosidase, la b-glucuronidase et la trypsine. Quinones respiratoires principales : MK-10 et MK-11. ADN : 44-48 mol % G+C. Une seule espèce isolée de poches périodontiques humaines, Tannerella forsythensis (Forsyth Dental Center, USA, lieu d’isolement).

Famille IV. Prevotellaceae

Prevotella (A. R. Prévot, microbiologiste français)

Bâtonnets pléomorphes non mobiles, Gram négatif. Anaérobies stricts, hémolytiques. Croissance optimale à 37 °C (25-45 °C). Croissance inhibée à partir de 65 g/l de NaCl. Hémine et ménadione requises. Produits de la fermentation: acétate et succinate avec traces d’isobutyrate, isovalérate ou lactate. Activité protéolytique variable. ADN: 40-52 mol % G+C. Vingt-quatre espèces, dont Prevotella melaninogenica.

Hallella (Ivan C. Hall, microbiologiste américain)

Bâtonnets, (0,9-1,5 x 1,2-6,2 microns), pouvant enfler jusqu'à 2,4 microns de large, isolés ou en courtes chaînes, non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie circulaire, entière, convexe, translucide, luisante, de 2 mm de diamètre. Anaérobies stricts, Fermentent les sucres majoritairement en succinate et minoritairement en acétate et lactate sans H2. Le sérum (10 %) stimule la croissance et peut être exigé pour la fermentation. ADN : 58 mol % G+C. Une seule espèce isolée de plaies gingivales de l'homme, d'abcès dentaires et de péritonites, Hallella seregens.

Paraprevotella (G. para , suite à ; L. Prevotella, nom de genre)

Bâtonnets (0,4-1,5 x 0,7-2,2 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie à bord irrégulier ou rond, entière, luisante et translucide, de 0,3-4 mm de diamètre. Anaérobies stricts chimio-organotrophes. Fermentent plusieurs sucres avec production principale de succinate et acétate. Quinones respiratoires majeures MK-10(H0) et MK-11(H0). ADN : 48-49 mol % G+C. Deux espèces isolées de fèces humains, dont Paraprevotella clara.

Xylanibacter  (L. xylanum, xylane)

Bâtonnets courts à filamenteux, non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Anaérobies stricts chimio-organotrophes, catalase et oxydase négatives. Utilisent plusieurs sucres avec production d’acétate, propionate et  succinate comme produits majeurs de la fermentation. Hydrolysent l’esculine. Quinone respiratoire majeure MK-12(H2). Acidophiles. Croissance optimale à 30°C (15-35°C), pH 5,7-6,2 (4,7-7,3) et 0-5 g/l de NaCl. ADN : 44 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un sol de rizière au Japon, Xylanibacter oryzae.
 

Famille V. Marinilabiliaceae

Marinilabilia

Bâtonnets courts à très longs et flexibles (0,3-0,5 x 2-50 microns), mobiles par glissement, Gram négatif. Coloration rose pâle à saumon. Anaérobies facultatifs. Chimio-organotrophes. Catalase positive. Décomposent plusieurs macromolécules. Bactéries marines exigeant des concentrations de sels élevées. Croissance optimale à 28-37 °C et pH 7. ADN: 37-41 mol % G+C. Une espèce, Marinilabilia salmonicolor.

Alkaliflexus  (L. alkali, de l’arabe al-qaliy, cendres de sel ; L. flexus, courbé)

Bâtonnets flexibles à extrémités légèrement effilées (0,25-0,4 x 4-10 microns), isolés ou en paires, mobiles par glissement, formant des structures semblables à des kystes à une extrémité cellulaire dans les cultures âgées. Formation d’un pigment caroténoïde jaune, saumon ou rose.  Coloration sous la dépendance de la lumière du jour non observée. Anaérobies avec faible à modeste tolérance à l’oxygène. Chimio-hétérotrophes, catalase positive. Fermentent les hexoses et les pentoses en acétate, propionate et succinate, avec des traces de formate, fumarate et hydrogène. Pas de croissance sur les acides organiques, les acides aminés, les peptides et les alcools. Auxotrophes exigeant vitamines ou extrait de levure. Alcaliphiles modérés. Croissance optimale à pH 8,5 (7,2-10,2), avec  0,35 M d’ions sodium et à 35°C (10-44°C). ADN : 43-44 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un sédiment anaérobie d’un lac salé russe, Alkaliflexus imshenetskii.

Anaerophaga  (G. an, non- ; G. aer, air ; G. phagein, manger)

Bâtonnets légèrement incurvés à extrémités arrondies (0,3 x 3-8 microns), formant des sphères et des structures semblables à des spores dans les cultures âgées. Formation d’un pigment caroténoïde rouge-orangé dans les cultures âgées exposées à la lumière du jour, similaire aux flexirubines. Anaérobies stricts, chimio-hétérotrophes, oxydase et catalase négatives. Présence de cytochrome b. Fermentent les hexoses et les pentoses en quantités équimoléculaires d’acétate, propionate et succinate. Pas de croissance sur les acides organiques (exepté le lactate), les acides aminés, les peptides et les alcools. Croissance optimale avec 2-6 % de sels (2-12 %) et à 50°C (37-55°C). ADN : 41-42,5 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un sédiment anaérobie chaud et salé, Anaerophaga thermohalophila.

Geofilum (G. Ge, la Terre; L. filum, un cheveu)

Filaments (0,2-0,4 x 4,0-22,0 microns) mobiles par glissement, présence de nombreuses fimbriae mais pas de flagelles, non sporulés, Gram négatif. Colonie circulaire et entière, lisse, convexe, rose saumon, de 0,5-1,0 mm de diamètre après 3-4 jours d’incubation à 30°C. Anaérobies facultatifs organo-hétérotrophes. Catalase positive et oxydase négative. Ne produisent pas H2S ni indole. Nitrate et nitrite sont réduits. Positifs pour amylase et gélatinase. Négatifs pour agarase, cellulase, chitinase, DNase, lipase, protéase et xylanase. Hydrolysent esculine, ONPG et Tweens 20 et 40, mais pas Tween 80. Utilisent cellobiose, D-fructose, D-galactose, lactose, D-mannose, L-rhamnose, tréhalose et xylose, mais pas L-arabinose, D-glucose, glycérol, myo-inositol, maltose, D-mannitol, raffinose, D-sorbitol, L-sorbose ni saccharose. La quinone respiratoire majeure est MK-7. Le profil des acides gras cellulaires est dominé par des composés saturés et branchés. Les lipides polaires sont la phosphatidyléthanolamine, le diphosphatidylglycérol et un glycolipide inconnu. Sensibles à ampicilline (10 microg), chloramphénicol (30 microg), érythromycine (15 microg), pénicilline (10 microU), rifampicine (5 microg), tétrarycline (30 microg) et vancomycine (30 microg), mais tolérants à gentamicine (10 microg), kanamycine (30 microg), acide nalidixique (30 microg) et néomycine (30 microg). NaCl requis pour la croissance. Croissance optimale à 33°C (10-36°C), à pH 7,3-8,3 (6,9-9,3) et 10 g/L NaCl (5-60 g/l). ADN : 43 mol % G+C (HPLC). Une seule espèce isolée d’un sédiment marin à 1180 m de profondeur et à 247 m sous le fond marin au Japon, Geofilum rubicundum.

Mangroviflexus

Natronoflexus (L. natron, soude, carbonate de sodium; L. flexus, courbe)

Bâtonnets longs et flexibles (0,25–0,30 x 3–10 microns), isolés ou en paquets, mobilité par glissement sur surfaces solides, Gram négatif. Contiennent des caroténoïdes. Anaérobies stricts fermentaires saccharolytiques. Utilisent des carbohydrates variés monomériques et polymériques : D-galacturonate, D-glucuronate, dextrose, fructose, glucose, alpha,alpha-tréhalose, alpha-CH3-glycoside, 2-desoxyglucose, D-mannose, saccharose, D-maltose, D-cellobiose, D-glucosamine, N-acétyl glucosamine, galactose, xylose, glycogène, amidon, pectine, laminarine, pullulane. N’utilisent pas lactose, mélibiose, mélisitose, arabinose, arabinite, glycérol, L-sorbose, m-érithritol, m-inositol, D-raffinose, dextrine, D-rhamnose, D-ribose, alginate, CMC, cellulose, agar. Galacturonate fermenté en acétate et succinate. Les lipides polaires sont des phospho-, amino- et aminophospholipides non identifiés, la phosphatidylcholine, la phosphatidyléthanolamine et la phosphatidylsérine. Mésophiles, alcaliphiles obligés tolérant modérément le sel. Croissance optimale à 30°C (max 41°C), pH 9,5 (8,0-10,5) et 0,4-0,6 M NaCl (0,1-2,0 M). ADN : 40,6 mol % G+C (Tm). Une seule espèce isolée de sédiments de lacs sodés en Sibérie, Natronoflexus pectinivorans.

Bacteroidales non classées

Phocaeicola (Phocaea, ville maritime de Ionie, aujourd’hui Foça en Turquie)

Coccobaciles (0,3-0,6 x 0,4-0,9 microns), mobiles lophotriches, non sporulés, Gram négatif. Non pigmentés. Moins de 10% de bâtonnets en culture (0,4-1,7 x 1,2-6,5 microns). Colonie circulaire, entière, convexe, lisse, luisante, régulière, blanche, de 1 mm de diamètre. Anaérobies stricts chimio-hétérotrophes. Catalase et oxydase négatives. Asaccharolytiques. Utilisent surtout acides organiques et aminés. Sensibles à la bile. Ne produisent pas d’indole. Nitrate non réduit. Température optimum de croissance 37°C. Une seule espèce isolée d’un abcès cervical humain, Phocaeicola abscessus.

Sunxiuqinia (Xiuqin Sun, biologiste marin chinois)

Bâtonnets (0,4 x 0,8-0,9 microns), non-mobiles, Gram négatif. Colonie circulaire, convexe et lisse, de 1-3 mm de diamètre. La coloration varie du blanchâtre au rosâtre puis à l’orangé après 5 jours d’incubation. Il n’y a pas de formation de pigments de flexirubine. Aérobies stricts, oxydase et catalase négatives. H2S produit sur L-cystéine. Négatifs pour l’hydrolyse de l’amidon, gélatine, Tweens 20 et 80, urée et ADN. Sur API 20NE, positifs pour la production d’indole, l’hydrolyse de l’esculine et beta-galactosidase. Négatifs pour la réduction du nitrate. Utilisent D-fructose, L-rhamnose, D-xylose, myo-inositol, sorbitol, tréhalose, D-mannitol, ribose, raffinose, gluconate, malonate et propionate. Sur API ZYM, positifs pour phosphatase alcaline, estérase (C4), lipase (C14), estérase lipase (C8), valine aminopeptidase, leucine arylamidase, alpha-chymotrypsine, naphthol-AS-Bl-phosphohydrolase, phosphatase acide, N-acétyl-beta-glucosaminidase, beta-glucosidase, alpha-glucosidase et alpha-fucosidase. Sur API 50CH, acide produit sur L-arabinose, D-ribose, D-xylose, adonitol, méthyl beta-xyloside, L-rhamnose, D-mannitol, méthyl alpha-D-mannoside, méthyl alpha-D-glucoside, N-acétylglucosamine, amygdaline, arbutine, esculine, D-salicine, cellobiose, mélibiose, saccharose, tréhalose, mélézitose, raffinose, amidon, glycogène, gentiobiose, turanose, L-fucose et 5-cétogluconate. La quinone respiratoire majeure est MK-7. Croissance optimale à 30°C (15-42°C), pH 7-8 (5-9) et 30 g/l NaCl (5-100 g/l). ADN : 43,5 mol % G+C. Une seule espèce isolée de sédiments d’une aquaculture côtière de concombre de mer en Chine, Sunxiuqinia elliptica.

Bacteroidia non classées

Prolixibacter (L. prolixus, long)

Bâtonnets incurvés, longs, filamenteux (0,33 x 10,5-12,5 microns) isolés, non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Anaérobies facultatifs, chimio-organotrophes, oxydase et catalase négatives. Peuvent fermenter les sucres par une voie de fermentation mixte. Mésophiles (opt. 22 °C, gamme 4-42 °C) et neutrophiles (opt. pH 7). ADN: ? mol % G+C. Une seule espèce isolée de sédiments marins, Prolixibacter bellariivorans.

.

Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes