Taxonomie des Procaryotes
Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes
         
Fusobacteria: Phylum BXXIII du Domaine Bacteria
  CI. Methanobacteria
CII. Methanococci
CIII. Methanomicrobia
  CIV. Halobacteria
CV. Thermoplasmata
CVI. Thermococci
CVII. Archaeoglobi
CVIII. Methanopyri
CIX. Nanoarchaeota
AIV. Nanoarchaeota
AV. Thaumarchaeota
 
   
   
   
   
    OVI. Rhizobiales
    OVII. Kordiimonadales,
OVIII. Parvulaculales
OIX. Sneathiellales
  CII. Beta-Proteobacteria
   
   
 
   
    OIII. Xanthomonadales
OIV.Cardiobacteriales
   
   
   
   
   
 
   
   
    OIV.Desulfomonadales
OV.Desulfarcales
   
   
 
   
   
  CVI. Zeta-Proteobacteria
 
    OI_1. Clostridiales
    OI_2. Clostridiales
    OII. Thermanaero-bacteriales
    OIII.Halanaerobiales
OIV.Natranaerobiales
  CII. Negativicutes
 
    OI. Bacillales
    OII. Lactobacillales
  CIV. Thermolithobacteria
  CV. Erysipelotrichi
  SCI. Acidimicrobidae
SCII. Rubrobacteridae
SCIII. Coriobacteridae
  SCIV. Actinobacteridae
SOI. Actinomycinae
SOII. Micrococcinae
  SOVII.Corynebacterinae
SOVIII.Micromonosporinae
  SOIX. Propionibacterinae
SOX. Pseudocardinae
  SOXI. Streptomycinae
SOXII.Streptosporanginae
  SOXIII. Frankinae
SOXIV. Glyomicinae
SOXV. Catelunisporinae
  OII. Bifidobacteriales
SCV. Nitriliruptoridae
 
 
 
 
BXXVIII. Caldiserica
BXXIX. Elusimicrobia
BXXX. Armatimonadetes
   

















1. Propriétés du Phylum

Bâtonnets ou filaments chimio-organotrophes anérobies stricts, rarement microaérophiles ou anaérobies facultatifs, mésophiles, rarement thermophiles, rencontrés dans des sédiments d’eaux douces ou marines, les spécimen cliniques ou les cavités buccales. Quelques espèces sont pathogènes et participent à certaines infections purulentes ou gangréneuses.

2. Taxonomie

Phylum BXXIII. Fusobacteria

Classe I. Fusobacteriia

Ordre I. Fusobacteriales

Famille I. Fusobacteriaceae: Fusobacterium, Cetobacterium, Ilyobacter, Propionigenium, Psychrilobacter

Famille II. Leptotrichiaceae: Leptotrichia, Sebaldella , Sneathia, Streptobacillus

Fusobacteriales non classées : Caldinitratiruptor


3. Description des Genres

Classe I. Fusobacteriia

Ordre I. Fusobacteriales

Famille I. Fusobacteriaceae

Fusobacterium

Bâtonnets immobiles fermentant sucres et peptone avec formation de butyrate souvent avec acétate et lactate et petites quantités de propionate, succinate, formate et alcools. Ne produisent jamais d'isobutyrate et d'isovalérate. ADN: 26-34 mol % G+C. Ces organismes se rencontrent dans les cavités de l'homme et des animaux; certaines espèces sont pathogènes et participent à certaines infections purulentes ou gangréneuses. Treize espèces décrites, dont l'espèce type est Fusobacterium nucleatum qui a une morphologie en fuseau qu'on ne retrouve pas chez toutes les autres espèces du genre.


Fusobacterium sp.
Extrait du site:
http://www.kcom.edu/faculty/chamberlain/Website/gallery.htm

Cetobacterium (G. cetus, baleine)

Bâtonnets courts, pléomorphes, non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Peuvent former des renflements centraux et des filaments. Anaérobies stricts. Catalase négative. Métabolisent les peptones et les sucres. Les produits de la fermentation sont l’acétate, le propionate, le lactate et le succinate. Pas de croissance à 25 ou 45 °C. ADN: 29 mol % G+C. Une espèce isolée de mammifères marins, Cetobacterium ceti.

Ilyobacter (G. ilyos, boue)

Bâtonnets (0,7 x 1,5-3 microns) avec extrémités arrondies, isolés ou en paires, non mobiles. Fermentent le 3-hydroxybutyrate et le crotonate en acétate et butyrate, le glycérol en 1,3-propanediol et 3-hydroxypropionate, le malate et le fumarate en acétate, formate et propionate, le glucose et le fructose en acétate, formate et éthanol. ADN: 32 mol % G+C. Trois espèces isolées de sédiments marins, dont Ilyobacter polytropus (G. polytropos, versatile).

Propionigenium

Bâtonnets à cellules coccoïdes (0,5-0,6 x 0,5-2 microns), isolées, en paires ou courtes chaînes, non mobiles, Gram négatif. Anaérobies stricts, chimio-organotrophes produisant du propionate comme métabolite principal de la fermentation des acides organiques. Sucres non utilisés. Catalase négative. Croissance optimale à 33 °C (15-40 °C) et pH 7,1-7,7 (6,5-8,4). Pas de cytochrome. ADN: 34 mol % G+C. Deux espèces isolées de sédiments d’eaux douces ou marines, dont Propionigenium modestum. Peuvent être commensaux d’animaux supérieurs.

Psychrilobacter (G. psychros, froid ; L. Ilyobacter, nom de genre bactérien)

Bâtonnets courts (0,5 x 0,5-1 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie circulaire, incolore. Anaérobies stricts chimio-organotrophes. Catalase et oxydase négatives. Métabolisme fermentaire avec production majeure de H2 et acétate et mineure de éthanol et butyrate. Utilisent sucres, acides organiques et aminés et peptone. Dégradent hexahydro-1,3,5-trinitro-1,3,5:triazine et octahydro-1,3,5,7-tetranitro-1,3,5,7-tetrazocine. N’utilisent pas succinate, L-tartrate, 3-hydroxybutyrate, quinate ou shikimate. Psychrophiles et faiblement halophiles. Croissance optimale à 18,5°C (4-27,5°C) et 20 g/l NaCl (>5 g/l). ADN : 28 mol % G+C. Une seule espèce Psychrilobacter atlanticus isolée d’un sédiment marin de l’Atlantique au Canada.

Famille II. Leptotrichiaceae

Leptotrichia (G. leptus, fin; G. thrix, cheveux)

Bâtonnets droits ou légèrement incurvés (0,8-1,5 x 5-15 microns), longs, aux extrémités pointues ou rondes. Fréquemment en paires, chaînes ou filaments. Non mobiles. Présence de granules Gram positif. Les très jeunes cellules peuvent également présenter une coloration de Gram positive. Anaérobies lors de l'isolement, les cellules peuvent ensuite croître en aérobiose en présence de CO2. Fermentent les sucres avec formation d'acide sans gaz; le produit majeur est l'acide lactique. Ces organismes sont les hôtes de la cavité buccale de l'homme sans pathogénicité réelle. ADN: 25 mol % G+C. Une seule espèce, Leptotrichia buccalis.

Sebaldella (Madeleine Sebald, microbiologiste française)

Bâtonnets (0,3-0,5 x 2-12 microns) avec un renflement central, isolés, en paires et filaments, non mobiles, Gram négatif. Anaérobies stricts fermentant le glucose en acétate et lactate. La plupart des souches produisent de l’H2S. ADN: 32-36 mol % G+C. Une seule espèce isolée de l’intestin postérieur de termites, Sebaldella termitidis.

Sneathia (Peter H.A. Sneath, microbiologiste anglais)

Bâtonnets non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Peuvent former des renflements centraux et des filaments. Anaérobies stricts ou facultatifs. Catalase et oxydase négatives. Croissance fastidieuse nécessitant du sérum ou du sang. Métabolisent les sucres avec production d'acides. Les produits de la fermentation sont le lactate, le formate et des traces d’acétate. Hydrolysent esculine et hippurate. Croissance optimale à 35-37°C. ADN: 22-25 mol % G+C. Une seule espèce isolée d'échantillons cliniques humains, Sneathia sanguinegens.

Streptobacillus (G. streptos, incurvé)

Bâtonnets (0,1-0,7 x 1-5 microns) aux extrémités arrondies ou pointues, isolés ou en longues chaînes sinueuses ou filaments de 10 à 150 microns. Très polymorphes. Les cellules isolées peuvent être renflées au centre; les chaînes peuvent prendre ainsi l'allure de chapelets. Non mobiles. Des formes L peuvent apparaître spontanément pendant la croissance; elles seraient dûes à de faibles teneurs en glucosamine et acide muramique de la paroi cellulaire. Les tests suivants sont négatifs: catalase, oxydase, indole, réduction du nitrate. Fermentent les sucres avec production d'acide sans gaz. La croissance exige du sérum ou du sang. Ce sont des habitants de la gorge et du nasopharynx des rats sauvages ou de laboratoire qui engendrent une forme de fièvre chez l'homme, causée par morsure de rat. ADN: 24-25 mol % G+C. L'espèce type unique du genre est Streptobacillus moniliformis.

Fusobacteriales non classées

Caldinitratiruptor (L. caldus, chaud ; L. nitratis, nitrate ; L. ruptor, casseur)

Bâtonnets droits (0,2 x 2-3 microns), isolés ou en paires, non mobiles, non sporulés, coloration de Gram négative, mais paroi de type Gram positif. Microaérophiles facultatifs (croissance jusqu’à 3–4% O2 dans la phase gazeuse; optimum en présence de 2% O2). Anaérobies pour la respiration du nitrate en nitrite. Oxydent les sucres et les acides organiques, avec production majeure d’acétate pendant la respiration du nitrate. Utilisent lactate, pyruvate, glucose, mannose, fructose, Casamino acides et quelques acides aminés comme donneurs d’électrons en la seule présence de nitrate comme accepteur terminal d’électrons. Aucun de ces substrats n’est fermenté. Le glucose est oxydé en acétate, CO2, et des traces de H2 lors de la respiration du nitrate. Substrats non utilisés : saccharose, raffinose, xylose, cellobiose, arabinose, sorbose, maltose, galactose, formate, acetate, succinate, amidon, gélatine et H2. Sulfate, sulfite, thiosulfate, soufre élémentaire et nitrite ne sont pas utilisés comme accepteur terminal d’électrons. Thermophiles avec croissance optimale à 65°C (50-75°C), pH 7 (6,3-7,9). NaCl n’est pas requis mais est toléré jusqu’à 10 g/l. ADN : 70 mol% G+C. Une seule espèce isolée d’une source chaude du Massif Central en France, Caldinitratiruptor microaerophilus.

 

 

 

 

 

 

 








Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes