Taxonomie des Procaryotes
Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes
         
Erysipelotrichi: Classe IV des Firmicutes, Phylum BXIV du Domaine Bacteria
  CI. Methanobacteria
CII. Methanococci
CIII. Methanomicrobia
  CIV. Halobacteria
CV. Thermoplasmata
CVI. Thermococci
CVII. Archaeoglobi
CVIII. Methanopyri
CIX. Nanoarchaeota
AIV. Nanoarchaeota
AV. Thaumarchaeota
 
   
   
   
   
    OVI. Rhizobiales
    OVII. Kordiimonadales,
OVIII. Parvulaculales
OIX. Sneathiellales
  CII. Beta-Proteobacteria
   
   
 
   
    OIII. Xanthomonadales
OIV.Cardiobacteriales
   
   
   
   
   
 
   
   
    OIV.Desulfomonadales
OV.Desulfarcales
   
   
 
   
   
  CVI. Zeta-Proteobacteria
 
    OI_1. Clostridiales
    OI_2. Clostridiales
    OII. Thermanaero-bacteriales
    OIII.Halanaerobiales
OIV.Natranaerobiales
  CII. Negativicutes
 
    OI. Bacillales
    OII. Lactobacillales
  CIV. Thermolithobacteria
  CV. Erysipelotrichi
  SCI. Acidimicrobidae
SCII. Rubrobacteridae
SCIII. Coriobacteridae
  SCIV. Actinobacteridae
SOI. Actinomycinae
SOII. Micrococcinae
  SOVII.Corynebacterinae
SOVIII.Micromonosporinae
  SOIX. Propionibacterinae
SOX. Pseudocardinae
  SOXI. Streptomycinae
SOXII.Streptosporanginae
  SOXIII. Frankinae
SOXIV. Glyomicinae
SOXV. Catelunisporinae
  OII. Bifidobacteriales
SCV. Nitriliruptoridae
 
 
 
 
BXXVIII. Caldiserica
BXXIX. Elusimicrobia
BXXX. Armatimonadetes
   

















1. Propriétés du Phylum

Phylum de bactéries anaérobies strictes ou facultatives isolées de fécès humains ou animaux, parfois pathogènes (agent de l'érysipèle).

2. Taxonomie

Classe IV. Erysipelotrichia

Ordre I. Erysipelotrichales

Famille I. ErysipelotrichaceaeErysipelothrix, Allobaculum, Bulleidia, Catenibacterium, Coprobacillus, Eggerthia, Holdemania, Kandleria, Solobacterium, Turicibacter

3. Description des Genres

Classe IV. Erysipelotrichia

Ordre I. Erysipelotrichales

Famille I. Erysipelotrichaceae

Erysipelothrix

Bâtonnets fins, droits ou légèrement incurvés (0,2-0,4 x 0,8-2,5 microns), formant fréquemment de longs filaments de 60 microns ou plus. Apparaissent isolés, en courtes chaînes, en paires, en V ou en amas. Non mobiles et sans capsule. La paroi cellulaire contient un peptidoglycane du groupe B avec lysine. Colonie transparentes petite, non pigmentée, lisse ou rugueuse. Pas de ß-hémolyse. Anaérobies facultatifs. Catalase et oxydase absentes. Activité fermentaire réduite produisant des acides sans gaz à partir des sucres. Exigent des facteurs de croissance. La fermentation du glucose produit principalement de l'acide lactique avec de faibles quantités d'acétate, formate, éthanol et CO2. ADN : 36-40 mol % G+C. Le genre comporte trois espèces, dont Erysipelothrix rhusiopathiae (G. rhusios, rouge ; G. pathos, maladie) largement distribué et parasite des mammifères, oiseaux et poissons. Chez le porc, c'est l'agent de l'érysipèle, une maladie aux conséquences économiques importantes. Chez l'homme, cette bactérie entraîne une maladie de la peau érysipéloïde contractée par contact avec de la viande ou du poisson contaminés. Ce microorganisme est très résistant malgré l'absence de spores.

Allobaculum  (G. allo, l’autre ; L. baculum, petit bâtonnet)

Bâtonnets (0,75-0,9 x 1,2-2 microns), en paires ou chaînes, non mobiles, non sporulés, Gram positif. Colonie irrégulière, plate, translucide, grisâtre, de 3 mm de diamètre. Anaérobies stricts, catalase négative. Non hémolytiques. Produisent de l’acide sur certains sucres. Fermentent le glucose en lactate, butyrate et un peu d’éthanol. Hydrolysent l’esculine. Ne réduisent pas le nitrate. Croissance optimale à 37-40°C (30-40°C). ADN : 38 mol % G+C. Une seule espèce isolée de fécès de chien, Allobaculum stercoricanis (L. stercus, -oris, fécès ; L. canis, du chien).

Bulleidia

Bacilles courts (0,5-0,8 x 2 microns), isolés ou en paires, non mobiles, Gram positif. Anaérobies stricts. Glucose fermenté en acétate, lactate et traces de succinate. ADN : 38 mol % G+C. Une seule spèce, Bulleidia extructa, isolée du péritoine et d’abcès dentaires.

Catenibacterium

Coprobacillus

Eggerthia (Arnold H. Eggerth, microbiologiste américain)

Bâtonnets petits et légèrement irréguliers, souvent en courtes chaines, non mobiles, non sporulés, Gram positif. La paroi contient le peptidoglycane Lys-Ala. Anaérobies stricts, catalase négative. L’acide lactique est le principal produit de la fermentation du glucose. Acide produit sur galactose, glucose, fructose, mannose, cellobiose, lactose, saccharose, amidon, amygdaline, esculine et salicine. Croissance à 37-45°C. ADN : 31-33 mol % G+C. Une seule espèce reclassée du genre Lactobacillus, Eggerthia catenaformis, isolée de fèces humains et d’infections intestinales et pleurales.

Holdemania (L. V. Holdeman Moore, microbiologiste américain)

Bâtonnets en paires ou courtes chaînes, avec souvent des renflements, Gram positif. Anaérobies stricts, catalase négative. Glucose fermenté en acétate et lactate avec traces de succinate. ADN : 38 mol % G+C. Une seule espèce isolée de fécès humains, Holdemania filiformis.

Kandleria (Otto Kandler, microbiologiste allemand)

Bâtonnets aux extrémités arrondies (0,5-0,7 x 2,4 microns), isolés ou en paires, non mobiles, non sporulés, Gram positif. La paroi contient le peptidoglycane du type de l’acide D-meso-diaminopimélique. Anaérobies stricts catalase négative. Bonne croissance sur milieu MRS supplémenté de 0,5 g/l de cystéine-HCl. Arginine non hydrolysée. Acide produit sur galactose, glucose, fructose, mannose, cellobiose, maltose, Iactose, saccharose, mélibiose, amidon, amygdaline, esculine et salicine. Croissance à 45°C mais pas à 15°C. ADN : 34-37 mol % G+C. Une seule espèce reclassée du genre Lactobacillus, Kandleria vitulina, isolée du rumen de bovidés.

Solobacterium (L. solus, semelle)

Bâtonnets courts (0,2 x 0,4-0,7 microns), isolés, non mobiles, Gram positif. Anaérobies stricts fermentant le glucose en acétate, lactate et butyrate. ADN : 37-39 mol % G+C. Une seule espèce isolée de fécès humains, Solobacterium moorei.

Turicibacter (L. Turicum, Zürich ; L. bacter, bâtonnet)

Bâtonnets longs et irréguliers (0, 5-2, 0 x 0, 7-7, 0 microns), non sporulés, en chaînes. Gram positif. Colonie convexe, blanchâtre, de forme irrégulière avec un bord ondulé. Anaérobies stricts chimio-organotrophes, avec un métabolisme fermentatif. Catalase et oxydase négatives. Utilisent comme seuls substrats carbonés le maltose et le 5-cétogluconate avec production de lactate. a-glucosidase et a- et b-galactosidase présentes. Ne réduisent pas le nitrate, ne produisent pas d’indole. Mésophiles croissant entre 25 et 46°C avec un optimum à 37°C. Neutrophiles croissant entre pH 6, 5 et 8, 0 avec un optimum à 7, 5. ADN : 37 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’un échantillon de sang, Turicibacter sanguinis.

 

 

 

 

 

Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes