Taxonomie des Procaryotes
Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes
         
Synergistetes: Phylum BX du Domaine Bacteria
  CI. Methanobacteria
CII. Methanococci
CIII. Methanomicrobia
  CIV. Halobacteria
CV. Thermoplasmata
CVI. Thermococci
CVII. Archaeoglobi
CVIII. Methanopyri
CIX. Nanoarchaeota
AIV. Nanoarchaeota
AV. Thaumarchaeota
 
   
   
   
   
    OVI. Rhizobiales
    OVII. Kordiimonadales,
OVIII. Parvulaculales
OIX. Sneathiellales
  CII. Beta-Proteobacteria
   
   
 
   
    OIII. Xanthomonadales
OIV.Cardiobacteriales
   
   
   
   
   
 
   
   
    OIV.Desulfomonadales
OV.Desulfarcales
   
   
 
   
   
  CVI. Zeta-Proteobacteria
 
    OI_1. Clostridiales
    OI_2. Clostridiales
    OII. Thermanaero-bacteriales
    OIII.Halanaerobiales
OIV.Natranaerobiales
  CII. Negativicutes
 
    OI. Bacillales
    OII. Lactobacillales
  CIV. Thermolithobacteria
  CV. Erysipelotrichi
  SCI. Acidimicrobidae
SCII. Rubrobacteridae
SCIII. Coriobacteridae
  SCIV. Actinobacteridae
SOI. Actinomycinae
SOII. Micrococcinae
  SOVII.Corynebacterinae
SOVIII.Micromonosporinae
  SOIX. Propionibacterinae
SOX. Pseudocardinae
  SOXI. Streptomycinae
SOXII.Streptosporanginae
  SOXIII. Frankinae
SOXIV. Glyomicinae
SOXV. Catelunisporinae
  OII. Bifidobacteriales
SCV. Nitriliruptoridae
 
 
 
 
BXXVIII. Caldiserica
BXXIX. Elusimicrobia
BXXX. Armatimonadetes
   

















1. Propriétés du Phylum

Ne renferme qu'une seule famille de bactéries en forme de bâtonnets, chimio-organotrophes anaérobies stricts, fermentaires, isolées du rumen, d'échantillons cliniques humains, de digesteurs ou de puits pétroliers.

2. Taxonomie

Phylum BX. Synergistetes

Classe I. Synergistia

Ordre I. Synergistales

Famille I. Synergistaceae : Synergistes, Aminiphilus, Aminobacterium, Aminomonas, Anaerobaculum, Dethiosulfovibrio, Cloacibacillus, Jonquetella, Pyramidobacter, Thermanaerovibrio, Thermovirga

3. Description des Genres

 

Synergistes (G. synergia, synergie)

Bâtonnets ovales (0,6-0,8 x 1,2-1,8 microns), Gram négatif, non mobiles, non sporulés. Chimio-organotrophes anaérobies stricts utilisant les peptones. Fermentent les pyridinediols, l’arginine et l’histidine avec production d’ammonium. ADN : 58 mol % G+C. Une seule espèce, Synergistes jonesii isolée du rumen.

Aminiphilus (L. aminum, amine; G. philos, aimant)

Bâtonnets légèrement incurvés (0,1 x 2-4 microns), mobiles, Gram négatif, non sporulés. Anaérobies stricts fermentant les peptides, les acides aminés, le malate, le fumarate, le glycérol et le pyruvate en acétate, propionate et des traces d'acides gras branchés. Croissance optimale à 42°C, pH 7,1 et 5 g/l de NaCl. ADN : 53 mol % G+C. Une seule espèce isolée d'un réacteur UASB traitant des eaux résiduelles de brasserie, Aminiphilus circumscriptus.

Aminobacterium

Bâtonnets légèrement incurvés (0,2-0,3 x 3-5 microns), isolés ou en paires, non mobiles ou mobiles par un à deux flagelles latéraux, Gram négatif, non sporulés. Anaérobies stricts fermentant sérine, thréonine, glycocolle et pyruvate. Utilisent d’autres acides aminés en coculture avec un méthanogène hydrogénotrophe. Extrait de levure exigé. Croissance optimale à 37 °C (20-42 °C), pH 7,3 (6,6-8,5) et NaCl 0,5-5 g/l (0-15 g/l). ADN : 44-46 mol % G+C. Deux espèces isolées de digesteurs, dont Aminobacterium colombiense.

Aminobacterium mobile
Baena et al. (2000) Int. J. Syst. Evol. Microbiol. 50, 259-264

Aminomonas

Bâtonnets légèrement incurvés (0,3-0,4 x 4-6 microns), isolés ou en paires, non mobiles, Gram négatif, non sporulés. Anaérobies stricts fermentant arginine, thréonine, glutamate, histidine et glycocolle. En coculture avec un méthanogène hydrogénotrophe sur glutamate, arginine et histidine, du propionate est formé à la place de l’acétate. Extrait de levure exigé. Croissance optimale à 35 °C (20-40 °C), pH 7,5 (6,7-8,3) et NaCl 0,5-5 g/l (0-20 g/l). ADN : 43 mol % G+C. Une seule espèce, Aminomonas paucivorans isolée d’un digesteur.

Aminomonas paucivorans
Baena et al. (1999) Int. J. Syst. Bacteriol. 49, 975-982.

 

Anaerobaculum

Bâtonnets (0,75 x 2 microns) non mobiles, Gram négatif, isolés ou en paires, non sporulés. Substrats : citrate (--> acétate), fumarate, malate, pyruvate, glutamate, a-cetoglutarate, tartrate, tryptone, peptone, amidon, pectine, glucose, fructose, mannose, inositol, glycérol, extrait de protéines, Casamino-acides. Accepteurs d'électrons : soufre, thiosulfate, cystine. Croissance inhibée par H2. Catalase, gélatinase, indole négatives. Absence de cytochromes. Croissance optimale à 55 °C (28-60 °C), pH 7-7,6 (5,5-8,6) et NaCl 10 g/l (0-20 g/l). ADN : 44 mol % G+C. Deux espèces dont Anaerobaculum thermoterrenum isolée d’un puits de pétrole.

Cloacibacillus (L. cloaca, canal d'égoût)

Bâtonnets droits (0,8-1,0 x 2-3 microns), isolés, en paires ou chaînes, non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie petite (1-2 mm de diamètre), brunâtre, lenticulaire, transparente, à bords lisses. Anaérobies stricts, chimio-organohétérotrophes, asaccharolytiques et protéolytiques. Fermentent arginine, histidine, lysine et sérine. Croissance sur extrait de levure, infusion cœur-cerveau et tryptone. Ne fermentent pas les sucres ni les acides organiques ou les alcools. Produits de fermentation : acétate, butyrate, H2 et CO2 sur arginine, acétate, propionate, butyrate, H2 et CO2 sur lysine et acétate, propionate, butyrate, valérate H2 et CO2 sur histidine, sérine, Casamino acides et tryptone. Acides gras polaires uniques : diphosphatidylglycérol, phosphatidylglycérol, phosphatidyléthanolamine et phosphatidylmonométhylamine. Sensibles à pénicilline, ampicilline et kanamycine et résistants à vancomycine. Croissance optimale à 37°C (20-50°C) et pH 7,0 (6,5-10,0). Temps de division de 15 h sur Casamino acides. Tolèrent moins de 7 g/l de NaCl. ADN : 56 mol % G+C. Une seule espèce isolée d'un digesteur anaérobie traitant des boues d'eaux usées, Cloacibacillus evryensis.

Dethiosulfovibrio

Vibrions (1 x 3-5 microns), un à cinq flagelles latéraux, Gram négatif, isolés ou en paires. Colonie ronde, blanche, 2 mm de diamètre. Anaérobies stricts n’utilisant que les peptides comme bio-Trypcase, Bacto-peptone, Casamino acides. Métabolites : acétate, isobutyrate, isovalérate, 2-méthylbutyrate, H2+ CO2. Fermentent sérine (--> acétate) et histidine. Réduisent soufre et thiosulfate --> croissance activée. En présence de thiosulfate, oxydent arginine, glutamate, leucine (--> 3-méthylbutyrate), isoleucine (--> 2-méthylbutyrate), alanine (--> acétate), valine (--> isobutyrate), méthionine (--> propionate), asparagine (--> acétate). Croissance sur peptides stimulée par l’extrait de levure ; croissance sur acides aminés exige l’extrait de levure. Croissance inhibée par H2 en l’absence de thiosulfate. Absence de cytochromes et de désulfoviridine. Croissance optimale à 42 °C (20-45 °C), pH 7 (>5,5-<8,8) et NaCl 30 g/l (5-95 g/l). ADN : 56 mol % G+C. Quatre espèces, dont Dethiosulfovibrio peptidovorans isolée d’un puits pétrolier offshore du Congo.

Magot et al. (1997) Int. J. Syst. Bacteriol. 47, 818-824.

Jonquetella (Prof. Jonquet, clinicien)

Bâtonnets droits (0,8-0,9 x 1,4-1,7 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie très petite (0,5 mm), non hémolytique, circulaire, luisante et grise. Anaérobies stricts, chimio-organohétérotrophes, oxydase et catalase négatives. Ne fermentent pas les sucres. Ne réagissent pas à la plupart des tests biochimiques conventionnels. Certaines souches sont capables de réduire le thiosulfate et le sulfite en H2S. Métabolites sur bouillon TGY: acétate, propionate et isovalérate avec parfois lactate et succinate. Croissance optimale à 37-42°C. ADN : 59 mol % G+C. Une seule espèce isolée d’échantillons cliniques humains, Jonquetella anthropi.

Pyramidobacter (G. pyramidos, pyramide)

Bâtonnets (0,7-0,8 x 0,8-2,2 microns), non mobiles, non sporulés, Gram négatif. Colonie circulaire, entière, très convexe à pyramidale, lisse, luisante, blanche à grise, opaque, de 0,7-1,1 mm de diamètre. Culture avec une odeur de poisson. Anaérobies stricts chimio-organotrophes. Catalase et oxydase négatives. Asaccharolytiques. Métabolisme fermentaire avec production majeure d’acétate et mineure de isovalérate, propionate, isobutyrate, succinate et phénylacétate. Croissance sur milieux riches. ADN : 59 mol % G+C. Une seule espèce Pyramidobacter piscicolens isolée de la cavité orale de l’homme.

Thermanaerovibrio

Bâtonnets incurvés (2,5-5 x 0,5-0,7 microns), mobiles par flagelles latéraux insérés dans la face concave, isolés ou en paires, Gram négatif, non sporulés, multiplication par fission binaire. Colonie irrégulière à ronde, à bord régulier, blanche, 0,2 mm de diamètre. Anaérobies stricts. Décarboxylent le succinate en propionate, fermentent : glutamate, a-cetoglutarate, histidine, arginine, ornithine, lysine, thréonine (--> acétate+propionate) ; sérine, pyruvate, alanine, glucose, fructose, mannose, N-acétyl-D-glucosamine, adonitol, xylose, glycérol, citrate (--> acétate) ; acides aminés à chaîne branchée (--> acides gras à chaîne branchée) ; peptone, extrait de levure, Casamino acides. Métabolites sur glucose : acétate, lactate, H2, CO2, éthanol. Croissance stimulée par coculture avec méthanogène hydrogénotrophe. Croissance sur glucose stimulée par extrait de levure et peptone (0,25 g/l), croissance sur H2+ S° stimulée par l’extrait de levure. Réduisent le soufre élémentaire en sulfure en présence d’H2 (croissance lithotrophe) ou de glucose, peptone, extrait de levure, Trypticase et Casamino acides (croissance organotrophe). Sulfate, thiosulfate, sulfite, nitrate et Fe(III) non réduits. Présence de cytochrome b. Croissance optimale à 55-65 °C (40-70 °C) et pH 7-7,3 (4,5-8,1). ADN : 55-57 mol % G+C. Deux espèces, dont Thermanaerovibrio acidaminovorans isolée de granules méthanogènes.

Thermovirga  (G. therme, chaleur; L. virga, bâtonnet)

Bâtonnets droits (0,4-0,8 x 2-3 microns), isolés ou en courtes chaînes, mobiles, pouvant former des agrégats jusqu’à plusieurs centaines de cellules. Non sporulés, Gram négatif. Anaérobies stricts, chimio-organotrophes, fermentent des substrats protéïques, quelques acides aminés simples et acides organiques mais ni les sucres, ni les acides gras ou alcools. Réduisent la cystine et le soufre élémentaire en sulfure. Thermophiles et faiblement halophiles. Croissance optimale à 58°C (37-68°C), pH 6,5-7 (6,2-8) et 20-30 g/l NaCl (5-80 g/l). ADN : 47 mol % G+C. Une seule espèce isolée de l’eau d’un puits pétrolier de la Mer du Nord, Thermovirga lienii.

 

 

Accueil
Introduction
Classification résumée
Classification générale
Liste alphabétique

Groupes trophiques spéciaux

Classification de Cavalier-Smith
Conclusion
Biblio
Plan du site
 
Synonymes